Partagez|

Thomas Lee - Humain ou vampire - par Juliette Gryffin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Thomas Lee - Humain ou vampire - par Juliette Gryffin Dim 22 Mai - 23:23

Je ne sais pas si c'est bien là que je dois poster, j'espère que oui... Autrement, vous m'en voyez désolée d'avance ^^'

    --- Humain ou Vampire ---

    Prénom: Thomas
    Nom: Lee
    Âge : 25/26 ans
    Race :Au choix
    Habitation :--- Château ---
    Statut :--- Esclave si humain, Vampire si vampire. C'est au choix, mais vivant au château. ---
    Avatar :Mark Salling (non négociable)

    Who's That ?

    Caractère ;
    ( Paradoxal - Orgueilleux – Malin – Feignant – Fier – Désinvolte – Jaloux – Difficile à intéresser – Secret – Très (trop) franc. )

    --- Juliette, à propos de Thomas:

    « Thomas, c'est genre... LE mec qui ne se prend pas la tête. Désinvolte, décontracté au possible voire même blasé, rien ne le touche, rien ne l'atteint. Vous pouvez passer des heures à l'insulter, à lui renvoyer ses quatre vérités en face, il en aura rien à faire. La réalité, c'est que lui s'aime comme il est et si ça ne plaît pas, tant pis c'est pas son problème. Il transpire l'assurance, est même légèrement égocentrique sur les bords. Ca en fait un homme détestable pour la gente féminine, mais ça c'est de la faute à la gente. La vérité, c'est que c'est un beau mec, qu'il le sait, et qu'il en joue pour coucher avec toutes les filles qui lui passent sous la main -ou plutôt sous le bureau. Il ne le cache pas, le revendique même, et ce qui est le plus drôle, c'est que même en étant prévenues, les femelles continuent de se précipiter dans son lit. Moi ça me fait toujours marrer de les croiser sur le pallier, en train de rager et de le traiter de tous les noms le matin quand il les fout dehors sans même les laisser prendre une douche, avant le petit dej'. Hé quoi, elles sont prévenues non? Tant pis pour elles.

    Au-delà de son rapport conflictuel avec les femmes, c'est un homme extrêmement intelligent, qui peut tout faire s'il veut s'en donner la peine, mais d'une paresse incroyable. Il sait qu'il peut avoir telle ou telle chose, mais il préfère attendre que ça lui tombe tout cru dans le bec. Ca, ça m'a toujours sidérée chez lui. Il pouvait faire des boulots où il aurait gagné des milles et des cents, et au lieu de ça, il se contente du strict minimum, par paresse... Des fois, je pige pas. Enfin bon, ça le regarde. Il a quand même un caractère très particulier. Je sais qu'il ne se lie pas beaucoup avec les gens, parce que ça l'intéresse pas en fait. Quand j'y pense, y'a pas grand chose qui l'intéresse à part se foutre de la gueule du monde. Ca, c'est un de ses grands plaisirs. Enfoncer les gens dans leur médiocrité, ça l'a toujours fait délirer.

    C'est quelqu'un de très pragmatique, qui ne voit pas l'utilité de changer quelque chose quand ça fonctionne, d'autant plus qu'il est feignant alors tant que ça va, ça va. Il n'aime pas trop étaler sa vie, voire pas du tout, et considère que ceux qui le font sont des créatures à peine humaines dont il faudrait empêcher à tout prix la reproduction. Thomas est quelqu'un de très entier dans sa façon d'être, d'extrêmement honnête, qui se moque de vexer les gens ou pas, même s'il les apprécie. Quand on le rencontre, on se trouve entre deux groupes, à la limite du « j'aime/j'aime pas ». Peu après, il case soit dans la case « j'aime », soit dans la case « j'aime pas ». Le truc, c'est qu'être proche de lui, c'est un peu comme un sport de haut niveau. Il faut s'entraîner pour y rester, ne commettre aucune erreur, parce qu'un rien peut vous faire basculer dans l'autre camp. Et s'il est facile de descendre dans les « j'aime pas », un retour en arrière n'est jamais possible. Une fois qu'il déteste, ou même pas, qu'on l'a saoulé, c'est ad vitam eternam. Il n'aime pas se prendre la tête alors tant pis. » ---


    Whats the story ?

    --- Thomas est né dans le Cheshire, le même trou pommé que Juliette. Ils ont été à l'école primaire ensemble, et se battaient toujours pour un oui ou pour non, parce que Juliette était très garçon manqué, différente des autres petites filles, et ça lui plaisait bien au petit Thomas. Avec elle, il pouvait aller chasser les grenouilles, faire exploser des pétards, grimper dans les arbres et tout et tout. Elle n'avait pas peur de se salir, ils pouvaient jouer au foot, rentrer couvert de boue... C'était une autre histoire qu'avec les autres filles. Ils aimaient se lancer des défis, toujours des défis, encore des défis. Ca aurait duré éternellement si Juliette n'avait pas déménagé à Londres aux alentours de leurs dix ans.

    Le village où ils étaient était assez rétrograde dans ses moeurs, et les parents nourrissaient tous l'espoir de voir leur enfant faire le même métier qu'eux. Pour ce qui est du métier des parents de Thomas, le choix reste libre.

    Ils ont correspondu, un peu, jusqu'à ce que la mère de Thomas interrompe leur échange en interceptant les lettres de Juliette, qu'elle estimait avoir une mauvaise influence sur son fils. Ils ne sont rentrés en contact à nouveau qu'après l'équivalent du bac, qu'ils ont tous les deux obtenus, à l'occasion d'une visite de Juliette chez ses parents. Ils se sont croisés dans la campagne, sur un petit pont de bois, et les échanges ont fusé. D'abord très virulent, Thomas a incendié Juliette, l'a traitée de tous les noms, mais sans crier. Il a juste été cruel, s'est moqué de tout ce qu'il pouvait se moquer. Juliette lui a rendu la pareille, pensant au début qu'il s'agissait du jeu auquel ils s'adonnaient quand ils étaient petits, mais quand Thomas a commencé à aller trop loin, elle lui a demandé quel était son problème. Les cris ont fusé, ils se sont insultés, prêts à se battre, jusqu'à ce que Thomas lâche, ironique, acerbe et mauvais, le fond de sa pensé. Il avait simplement très mal pris que Juliette ne réponde plus à ses lettres. Ils ont alors calé que rien n'était de leur faute, ne se sont pourtant pas mutuellement excusés pour autant, mais leur animosité réciproque s'est muée envers leurs parents. Au grand dam de ces derniers, ils ont passé le reste de l'été ensemble, ce qui était en faire pire que tout puisque là, ils étaient presque majeurs donc pouvaient aller beaucoup plus loin dans leurs défis.

    Leurs jeux se sont arrêtés avec le départ de Juliette pour sa fac américaine, ils ont conservé un lien distendu via Internet, jusqu'à ce que Thomas ne vienne lui aussi en Amérique sur un coup de tête parce que « je m'ennuyais » a-t-il dit à Juliette. Sans un sou en poche, elle a dû l'héberger et mener de front ses études, ce qui était loin d'être facile. Quant à lui, il a profité de la vie et du campus. Il faisait des petits boulots de temps à autres, s'efforçant quand même de ne pas être trop un parasite pour son amie, jusqu'à ce qu'elle ait son diplôme de médecin, occasion à laquelle il s'est d'ailleurs moqué ouvertement d'elle en la mariant avec son biper. A partir de là, leurs vies ont été vécues en différé, mais toujours commune puisqu'ils vivaient ensemble, allant même jusqu'à partager le même lit en tête bêche ou pas, quand l'un avait envie d'enquiquiner l'autre.

    Ca a été ainsi jusqu'à ce que Juliette se fasse enlever pour le château de Michelis, le reste de l'histoire est libre. ---

    Autres informations

    --- Si le personnage suscitait votre intérêt mais que vous n'étiez pas d'accord avec certains passages, ils sont négociables! Pour le caractère par exemple, rien n'empêche d'approfondir, de développer ou de corriger quelque peu puisqu'il s'agit de la façon dont Juliette voit Thomas. J'aimerai cependant qu'on respecte l'esprit du personnage ^^ Juliette peut se tromper un peu, mais pas à une vache près non plus vu qu'ils sont sensés se connaître très bien Smile
    Pour la race, il peut soit être humain et être esclave au château, soit être vampire mais la vampirisation doit être très récente dans ce cas là.  ---


    Links

    --- Le lien le plus significatif de ce personnage est avec Juliette Gryffin. Ils ont une relation très particulière, ambigüe sans l'être. Thomas laisserait tout passer à Juliette, et Juliette pardonnerait tout à Thomas. Ils se connaissent mutuellement par coeur, sont capables de s'anticiper. Ils s'envoient chier mutuellement sans problème ni crainte de vexer l'autre, limite si ça le vexe ça les fait rire. Ils aiment aussi se moquer des autres entre eux, étant presque fusionnels à certains moments.

    J'aimerai approfondir ce lien, si le personnage trouvait preneur. ---

    Exigence rp

    --- Une présence régulière bien sûr, ne pas laisser tomber le personnage au bout de deux posts, l'avatar n'est pas négociable. Quant au niveau, je ne demande rien d'extravagant. Rien de trop long ni rien de trop court, tant que vous êtes inspiré vous écrivez, si c'est court tant pis!  ---
Revenir en haut Aller en bas

Thomas Lee - Humain ou vampire - par Juliette Gryffin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Introduction :: Prédéfinis § Scénarios :: Archives - PV's pris :: Vampires-